L’assurance-vie en fonds euros

Au cœur de l’assurance-vie en France : les contrats d’assurance-vie en fonds euros. Et pour cause ! Ce support financier présente l’atout indéniable de garantir le capital investi, tout en bénéficiant d’intérêts annuels grâce à l’effet de cliquet. Le fonds euros, une aubaine pour placer son argent en toute sécurité et une solution prisée par les épargnants pour préparer leur avenir.

CF Gestion Privée vous aide à définir quels sont les meilleurs placements financiers pour vous, et vous aide dans la sélection de l’assurance-vie qui correspondra le mieux à votre profil d’investisseur et ce, en toute objectivité.

  • Des experts engagés et intègres à vos côtés
  • Des recommandations d’investissement personnalisées
  • Des conseils et un suivi professionnel sur-mesure

Contactez un de nos experts

30 ans
d'expérience
+ de 3000
clients satisfaits
97%
nous recommandent

Comment fonctionne une assurance-vie en fonds euros ?

Pour rappel, l’assurance-vie est un placement financier par capitalisation, accessible à toute personne physique, permettant de se constituer une épargne disponible à tout moment.

Multisupports ou monosupport, lors d’un versement, il est en général possible d’investir dans deux types de supports : les fonds en euros et les unités de compte.

Un contrat d’assurance vie est alimenté par des versements libres ou programmés, qui donnent lieu à des intérêts qui sont capitalisés. Ces gains ne sont imposables qu’en cas de retrait, dit rachat, qu’il soit total ou partiel, à la clôture ou pendant la durée du contrat.

C’est quoi les fonds en euros ?

Le fonds en euros est un support d’investissement spécifique aux contrats d’assurance vie. Majoritairement les fonds euros sont principalement composés d’obligations, afin d’en garantir le capital.

Un contrat peut proposer un ou plusieurs fonds euros et différents types de fonds en euros existent :

  • Les fonds en euros classiques qui investissent majoritairement dans des actifs obligataires (emprunts et obligations d’Etat ou obligations souveraines, obligations d’entreprise ou corporate) ;
  • Les fonds euros plus diversifiés ou des fonds en euros opportunistes avec des poches de diversification plus importantes (investissements immobiliers, actions, etc.). L’allocation se fait en fonction du profil d’investisseur et objectifs visés (rendement, disponibilité, risque, etc.).

Avant de faire votre choix et d’opter pour une assurance vie en fonds euros, il est nécessaire d’établir un bilan patrimonial afin d’obtenir une projection de votre situation financière. À l’issue de celui-ci, nous sélectionnerons ensemble le ou les placements financiers qui vous correspondent.

Effectuer un audit patrimonial

L’assurance vie en fonds euros : un placement sécuritaire…

L’avantage indéniable du fonds euros est que le capital investi est garanti, sans limitation de temps. Et ce n’est pas tout, chaque année les intérêts sont capitalisés et définitivement acquis, c’est ce qu’on appelle « l’effet de cliquet ».

Par exemple, en investissant 5 000€ nets de droits d’entrée sur un fonds en euros, un assuré a la garantie de récupérer cette somme, à laquelle viennent s’ajouter annuellement les intérêts générés, déduction faite des frais de gestion de la compagnie.

…A la fiscalité avantageuse…

Pendant la phase d’épargne, le capital et les intérêts ne sont pas imposables et ne font pas l’objet d’une déclaration à l’Administration fiscale. Ce n’est que lors du rachat partiel ou total d’une assurance-vie qu’entre en jeu l’impôt sur le revenu. A court et moyen terme, cela peut donc permettre de maîtriser sa fiscalité, tout en plaçant une partie de son capital.

Mais la fiscalité avantageuse de l’assurance-vie ne s’arrête pas là. En effet, lors du rachat, seuls les intérêts seront imposés au Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU ou « Flat Tax » de 12,8%) ou sur option globale, au barème de l’impôt sur le revenu. La fiscalité est d’autant plus avantageuse après 8 ans de détention du contrat. En effet, le taux forfaitaire est ramené à 7,5% pour les produits jusqu’à 150.000 € de primes nettes de remboursement (au-delà PFU de 12,8%) après un abattement sur les intérêts matérialisés de: 4.600 euros pour une personne seule, et 9.200 euros pour un couple marié ou pacsé.

A noter que les intérêts des fonds en euros sont soumis aux prélèvements sociaux chaque année (au taux global de 17.2%).

…Mais au rendement parfois incertain

Baisse des taux de rendements, accès réduits, garantie revue à la baisse… Quelques ombres au tableau apparaissent pour les fonds en euros depuis quelques années. Toutefois, ils restent très majoritairement représentés parmi les contrats d’assurance vie et pour cause, l’assurance-vie en fonds euros reste un bon support pour qui souhaite placer son argent à court-moyen terme.

Attention également, le fonds euros peine à maintenir le pouvoir d’achat de son épargne. En effet, il est nécessaire de prendre en compte l’évolution de l’inflation : un euro aujourd’hui, n’équivaudra pas forcément à un euro demain !

Fonds euros, unités de comptes : diversifier, la clé d’un bon rendement

On oppose souvent dans l’assurance vie, le fonds euro aux unités de comptes. En effet, une assurance vie en unité de compte est plus « risquée », car le capital investi n’est pas garanti, et peut augmenter ou diminuer tous les jours, contrairement à un contrat d’assurance vie en fonds euros. En revanche, ce type de supports peut présenter à terme un plus fort rendement !

La tendance est tout de même aux contrats multisupports, mêlant différents types de supports : fonds euros, unités de comptes, immobilier… Ces derniers permettent de mieux diversifier son épargne grâce à un ratio rendement/risque bien équilibré.

Afin de sélectionner les supports d’investissements, un profil investisseur doit être réalisé pour déterminer la « sensibilité au risque » du souscripteur. Quelle appétence pour le risque ? Quel rendement espéré ? L’allocation ainsi déterminée n’est pas définitive et peut faire l’objet de modifications ultérieures (arbitrage).

Fonds euros, unités de compte… Nos conseillers en gestion de patrimoine vous aideront à définir l’allocation idéale entre les différents supports pour votre contrat d’assurance-vie, en harmonie avec votre profil d’investisseur.

Être recontacté

FAQ

Questions fréquentes sur l’assurance-vie en fonds euros

Quelle assurance vie fond en euros ?

Après une étude de votre situation, nos experts sélectionneront les contrats d’assurance vie les plus intéressants pour vous. En effet, faire appel à CF Gestion Privée c’est bénéficier d’un cabinet objectif dans son conseil et dans les solutions d’investissements proposées. Notre ouverture au marché de l’assurance nous permet de sélectionner les produits les plus en adéquation avec votre profil et vos objectifs. Depuis bientôt 30 ans, nos experts en gestion privée établissent des stratégies patrimoniales ou d’investissements personnalisés : de l’ingénierie patrimoniale, à la protection sociale du dirigeant en passant par l’assurance vie ou par la constitution de retraite.

Quel est le taux de rendement d’une assurance vie en fonds euros ?

Le taux de rendement d’un fonds en euros est généralement publié tous les ans, en début d’année par les compagnies d’assurance. Il comprend le taux minimum garanti (TMG), c’est-à-dire le rendement minimum pour lequel l’assureur s’est engagé (pour la plupart aujourd’hui à 0%) et un complément versé en fin de période, appelé « la participation aux bénéfices ». Le rendement des fonds en euros est affiché net de frais de gestion, mais brut d’impôt et de prélèvements sociaux.

Quels sont les inconvénients de l’assurance vie en fonds euros ?

Présentant de nombreux avantages, il existe tout de même quelques inconvénients à l’assurance vie en fonds euros. On peut par exemple noter : les frais inhérents à la souscription et à la vie du contrat (droit d’entrée, frais de gestion, prélèvements sociaux), un taux rendement en baisse depuis de nombreuses années et une volatilité plus grande pour les fonds « euros opportunistes ».

A noter également la possibilité d’un risque « d’illiquidité » en cas de demandes massives de rachats du fonds euros, contraignant les assureurs à un différé de traitement jusqu’à 6 mois (loi Sapin II).

Encore une question sur l’assurance vie en fonds euros ?

Contactez-nous !