L’assurance-vie

Véritable couteau suisse du patrimoine, l’assurance-vie est LA solution plébiscitée par les contribuables français pour se constituer une épargne, la dynamiser ou la diversifier, transmettre à leurs proches ou encore compléter leurs revenus à la retraite.

CF Gestion Privée vous aide à définir quels sont les meilleurs placements financiers pour vous, et vous aide à sélectionner le contrat d’assurance-vie qui vous correspondra le mieux et ce, en toute objectivité.

  • Des experts engagés et intègres à vos côtés
  • Des recommandations d’investissement personnalisées
  • Des conseils et un suivi professionnel sur-mesure

Contactez un de nos experts

30 ans
d'expérience
+ de 3000
clients satisfaits
97%
nous recommandent

Qu’est-ce qu’une assurance-vie ?

L’assurance-vie est un produit d’épargne et d’assurance par capitalisation accessible à toute personne physique.

Au jour de la souscription, un versement initial minimum doit être réalisé. Par la suite, une assurance vie est alimentée par des versements libres et/ou programmés, qui donnent lieu à des intérêts qui sont capitalisés. Ces gains ne sont imposables qu’en cas de retrait, dit rachat, qu’il soit total ou partiel, à la clôture ou pendant la durée du contrat.

A l’échéance du contrat, l’assurance-vie donne lieu au versement d’un capital ou d’une rente à l’assuré, ou au(x) bénéficiaire(s) désigné(s) an cas de décès du souscripteur assuré.

Avant d’opter pour un contrat d’assurance vie, il est nécessaire d’établir un bilan patrimonial afin d’obtenir une projection de votre situation financière. À l’issue de celui-ci, nous sélectionnerons ensemble le ou les placements financiers qui vous correspondent.

Effectuer un audit patrimonial

Assurance vie : un contrat aux multiples avantages

Un produit d’épargne flexible

L’assurance-vie permet de constituer un capital sans que celui-ci ne soit bloqué plusieurs années, caractéristique assez rare pour un placement financier. En effet, avec une assurance-vie il est possible de procéder à un rachat du capital disponible pendant la durée du contrat, sans attendre son échéance : ce retrait peut être total ou partiel.

Cela permet à l’assurance-vie de répondre ainsi à différents objectifs : se constituer un complément de revenus pour l’avenir, préparer sa retraite, bénéficier d’un soutien financier pour un projet de vie, mais également d’avoir un matelas de sécurité en cas d’aléas de la vie !

Un contrat adaptatif et sans contrainte

L’assurance-vie est également un produit qui s’adapte au profil de l’épargnant (défensif, équilibré, dynamique) avec plusieurs supports d’investissements (multisupport, en unité de compte, fonds euros).

De plus, l’assurance-vie est un contrat qui permet d’épargner en toute indépendance avec des versements libres et/ou programmés, sans plafond d’épargne, en fonction de ses capacités d’épargne et des objectifs visés.

Un placement à la fiscalité avantageuse

Pendant toute la durée du contrat d’assurance-vie, le capital et les intérêts ne sont pas imposables et ne font pas l’objet d’une déclaration à l’Administration fiscale. Ce n’est que lors du rachat partiel ou total d’une assurance-vie qu’entre en jeu l’impôt sur le revenu. A court et moyen terme, cela peut donc permettre de maîtriser sa fiscalité tout en plaçant une partie de son capital.

Mais la fiscalité avantageuse de l’assurance-vie ne s’arrête pas là. En effet, lors du rachat, seuls les intérêts seront imposés au Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU de 12,8%) ou sur option globale, au barème de l’impôt sur le revenu. La fiscalité est d’autant plus avantageuse après 8 ans de détention du contrat. En effet, le taux forfaitaire est ramené à 7,5% pour les produits jusqu’à 150.000 € de primes nettes de remboursement (au-delà PFU de 12,8%) après un abattement sur les intérêts matérialisés de : 4.600 euros pour une personne seule, et 9.200 euros pour un couple marié ou pacsé. A noter que les prélèvements sociaux restent dus, sans abattement.

SCHEMA FISCALITE ASSURANCE VIE

Un support propice à la transmission

Au jour du décès de l’assuré, la valorisation du contrat d’assurance vie revient aux bénéficiaires désignés par celui-ci. Un abattement de 152.500 euros par bénéficiaire s’applique alors sur les capitaux décès versés, si les versements ont été réalisés avant les 70 ans de l’assuré. Si le contrat a été alimenté au-delà des 70 ans de l’assuré, ces primes versées seront alors soumises aux droits de succession, selon le lien de parenté entre bénéficiaire et assuré, après un unique abattement de 30.500 euros à partager entre tous les bénéficiaires.

Faire appel à CF Gestion Privée c’est bénéficier d’un cabinet objectif dans son conseil et dans les solutions proposées. En effet, le fait d’avoir une ouverture au marché de l’assurance, nous permet de sélectionner les produits les plus en adéquation avec vos objectifs.

Être recontacté

Quel contrat d’assurance vie choisir ?

Il existe deux familles de contrats d’assurance vie : les contrats monosupport avec le classique fond en euros et les contrats multisupports, qui peuvent proposer des fonds diversifiés. Le ratio rendement / risque varie selon l’allocation choisie.

En réalité, la quasi-totalité des contrats d’assurance vie sont aujourd’hui « multi-supports » et « multi-gestionnaires », permettant de diversifier son capital entre fonds en euros, fonds Eurocroissance, unités de compte diversifiées composées principalement d’actions et d’obligations et des supports immobiliers (SCI, SCPI, OPCI).

 

Assurance vie en fonds euros

Le fonds euros est le support d’épargne le plus commun de l’assurance-vie. Ce n’est pas le plus rémunérateur, mais c’est le plus sécuritaire : le capital investi est garanti par l’assureur.

En savoir plus sur l’assurance vie en fonds euros

Assurance vie en unités de compte (UC)

Un contrat d’assurance vie en unités de compte permet d’investir sur des marchés financiers ou immobiliers. Le rendement peut s’avérer plus intéressant, mais il n’existe aucune garantie sur le capital investi.

En savoir plus sur l’assurance vie en unité de comptes (UC)

Assurance vie multisupport

Un contrat d’assurance vie multisupports réunit différents types de supports, comme les fonds euros et les unités de compte. L’objectif : allier sécurité et rendement !

Afin de sélectionner les supports d’investissement, un profil investisseur doit être réalisé pour déterminer la « sensibilité au risque » du souscripteur. L’allocation ainsi déterminée n’est pas définitive et peut faire l’objet de modifications ultérieures (arbitrage). Nos conseillers en gestion de patrimoine vous aideront à définir l’allocation idéale entre les différents supports pour votre assurance-vie, en harmonie avec votre profil d’investisseur.

Être recontacté

Focus sur le contrat d’assurance vie AFER

Le contrat AFER reste l’une des références du marché, avec son lot de récompenses obtenues chaque année. Principalement reconnu jusqu’alors pour son Fonds Garanti en euros, dont la performance reste encore supérieure à la moyenne du marché, il est désormais également distingué pour ses autres supports d’investissement en unités de compte.

Ainsi, sa souplesse, la diversité des supports proposés, la qualité de sa gestion, ses faibles frais et son seuil d’accès très bas, font du contrat d’assurance vie AFER, un contrat de référence, depuis plus de 40 ans.

Plus d’informations sur ses frais

Contrat d’assurance vie AFER : fonctionnement

Pour le contrat d’assurance vie AFER, le premier versement d’un montant minimum de 100€ sera obligatoirement investi en Fonds Garanti en euros. Au-delà, vous aurez la possibilité de diversifier vos investissements sur différents supports en unités de compte. Et ce, avec notre accompagnement et au regard de votre profil investisseur.

Le capital investi en assurance vie reste disponible à tout moment. En cours de vie, vous pourrez procéder à des rachats partiels ou totaux (retraits définitifs de tout ou partie de l’épargne de votre adhésion) et/ou à des avances (retraits temporaires analysés comme un prêt consenti par l’assureur, en contrepartie des montants investis dans votre adhésion AFER). Vous pourrez à tout moment réaliser des arbitrages entre les supports sélectionnés et ainsi adapter au cours du temps votre répartition, pour maintenir sa cohérence avec votre profil investisseur.

Enfin, au décès, les capitaux seront transmis au bénéficiaire désigné sur votre adhésion. Ils pourront faire l’objet d’un reversement sans frais, sur sa propre adhésion AFER, s’il le souhaite.

FAQ

Questions fréquentes sur l’assurance-vie

Quelle différence entre assurance vie et assurance décès ?

Dans un contrat d’assurance décès, l’assureur s’engage à verser un capital ou une rente aux bénéficiaires désignés par l’assuré, en cas de décès de celui-ci avant une certaine date et ce, en contrepartie du paiement de cotisations. L’assurance décès est dite “à fonds perdus”, car contrairement à l’assurance vie, elle ne permet pas de capitaliser au cours du temps les cotisations. Elle est généralement souscrite pour permettre à la famille de rembourser un emprunt ou pour payer les droits de succession. A contrario, l’assurance vie permet de capitaliser au cours du temps les cotisations versées. Elle bénéficie de surcroît d’un cadre fiscal avantageux en cours de vie, comme au décès.

Est-ce qu’une assurance vie rapporte de l’argent ?

L’assurance vie a été grandement modernisée et permet aujourd’hui d’accéder à une multitude de supports compensant la baisse de rendement des fonds euros. De surcroît, cela reste l’un des meilleurs produits d’épargne, pour qui veut percevoir des revenus financiers faiblement fiscalisés.

Assurance vie ou PEA ?

Le PEA et l’assurance vie sont tous deux des placements financiers à moyen-long terme, dont la fiscalité est avantageuse après plusieurs années. Ils présentent chacun des avantages et des inconvénients, et peuvent – ou non – correspondre à votre profil et vos objectifs.

Complémentaires, ils peuvent totalement s’inscrire dans une stratégie patrimoniale diversifiée.

Comment récupérer de l’argent d’une assurance vie ?

Il est possible à n’importe quel moment, de procéder à un rachat d’assurance vie total ou partiel. Vous pouvez également mettre en place des rachats programmés selon la périodicité de votre choix. Pour faire une demande de rachat d’assurance vie, il sera alors nécessaire de contacter son assureur, courtier, banque… En amont, pensez à vérifier les conditions stipulées et à bien calculer les intérêts imposables pour éviter toutes surprises. En faisant appel à un cabinet de gestion patrimoine, vous avez la garantie d’une stratégie patrimoniale 360° bien étudiée.

Quels sont les inconvénients de l’assurance vie ?

Bien évidemment l’assurance vie ne présente pas que des avantages. On peut par exemple citer les frais inhérents à la souscription et à la vie du contrat (droit d’entrée, frais de gestion), le risque de perte de capital pour les fonds en unités de compte ou encore, un rendement en baisse sur les fonds euros. Mais malgré tout, l’assurance vie reste aujourd’hui l’un des meilleurs produits d’épargne !

Encore une question sur l’assurance vie?

Contactez-nous !