Préparer sa retraite

Les mutations constantes du système de retraite français laissent entrevoir un avenir incertain et il est aujourd’hui difficile d’anticiper ses revenus futurs. Préparer sa retraite concerne toute personne physique, sans condition d’âge. Au contraire, commencer à préparer sa retraite le plus tôt possible est une stratégie gagnante !

CF Gestion Privée vous aide à trouver les solutions les plus adéquates pour financer et préparer votre retraite en fonction de votre situation personnelle et de vos objectifs.

  • Des experts engagés et intègres à vos côtés
  • Des recommandations d’investissement personnalisées
  • Des conseils et un suivi professionnel sur-mesure

Contactez un de nos experts

30 ans
d'expérience
+ de 3000
clients satisfaits
97%
nous recommandent

Notre accompagnement pour bien préparer sa retraite

  • Bilan retraite
  • Conseil en investissement
    financier (CIF)
  • Placements financiers
    (PER, assurance vie, etc.)
  • Investissements
    immobiliers
  • Audit situation
    patrimoniale
  • Stratégie patrimoniale
    360°

Obtenir une étude de vos besoins

Faites le point sur votre situation et vos droits

Il existe en France deux régimes de retraite obligatoires pour les salariés : le régime de retraite de base et le régime complémentaire (Agirc ou Arrco principalement). Ces différents régimes fonctionnent tous sur un système de répartition : les actifs cotisent tout au long de leur carrière et reçoivent une pension lorsqu’ils sont à la retraite.

À compter de vos 35 ans, vous recevrez un relevé de situation individuelle tous les cinq ans ; puis à partir de 55 ans, une estimation indicative globale. Ces éléments vous aideront à vous faire une idée de votre situation et à calculer votre retraite. Conservez-les précieusement sans attendre l’âge de la retraite, tout comme tous les justificatifs de votre activité qui vous serviront à faire valoir vos droits lors de la liquidation des droits et déclencher la mise en paiement de votre pension de retraite.

Quant aux travailleurs non-salariés (TNS), ils relèvent de la Sécurité sociale des indépendants pour le paiement de leurs cotisations sociales retraite et leurs prestations de retraite obligatoire (retraite de base et retraite complémentaire). Pour les professions libérales, il existe un régime de base commun qui est piloté par de la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse des Professions Libérales (CNAVPL), avec des régimes complémentaires spécifiques à chaque groupe de métiers (CARMF pour les médecins, CAVP pour les pharmaciens, CPRN pour les notaires, CIPAV, etc.). Seule exception, les avocats qui relèvent de la Caisse Nationale des Barreaux Français (CNBF).

Connaître vos droits

L’âge de départ à la retraite est légalement fixé à 62 ans. Cependant pour bénéficier d’une retraite à taux plein, il est nécessaire de travailler au minimum 172 trimestres (nombre de trimestres pouvant varier en fonction de l’année de naissance).

Sachez que la personne qui souhaite partir à la retraite à l’âge minimum de 62 ans en n’ayant pas cumulé 172 trimestres pourra solder ses droits, avec une décote proportionnelle au nombre d’années de cotisations manquantes. À partir d’un certain âge, la retraite est calculée au taux maximum, quel que soit votre nombre de trimestres. Cet âge varie de 65 à 67 ans, selon votre année de naissance et votre situation. Renseignez-vous sur l’éventualité d’une retraite anticipée et n’omettez pas le rachat de trimestres.

Une étude au côté de nos experts vous permettra d’obtenir une projection de votre situation financière lors de votre départ à la retraite, et ainsi anticiper une baisse des revenus.

Faites appel à notre cabinet de gestion de patrimoine pour effectuer un bilan retraite.

Effectuer un bilan retraite

Financer sa retraite pour préserver son niveau de vie

Pour financer sa retraite, l’idéal est de diversifier ses placements et de s’y préparer tôt pour se construire une épargne solide tout au long de sa vie.

La création de revenus complémentaires peut être mise en place par différents mécanismes, comme : le cumul emploi-retraite, des investissements immobiliers (location nue ou meublée, immobilier de défiscalisation, Pinel, Malraux, déficit fonciers, parts de SCPI, etc.) ou des investissements financiers (PER individuel, PER collectif, assurance-vie, contrat de capitalisation, PEA, etc.).

Pour aller plus : Quel placement retraite choisir ?

Miser sur l’immobilier

Valeur refuge, l’idéal est de commencer à investir dans la pierre jeune en devenant propriétaire de sa résidence principale. Le locatif est également intéressant pour retirer des revenus complémentaires constants ou espérer retirer une plus-value à la revente. Mais attention, l’objectif n’est pas d’aller rechercher un avantage fiscal à court terme.

Très bon placement financier, sachez qu’après 55 ans, il est en revanche plutôt conseillé de se tourner vers des placements financiers que vers de l’investissement immobilier qui peut devenir encombrant au moment d’organiser sa succession et/ou impacter l’ensemble de votre fiscalité.

Focus sur les parts de SCPI

Investir dans une Société Civile de Placement Immobilier (SCPI) peut aussi être une bonne manière de préparer sa retraite et développer son patrimoine tout en défiscalisant. Investir dans une SCPI présente l’avantage de rendements moyens supérieurs à 4% avec des investissements et une gestion moins lourds. De plus, les parts de SCPI peuvent être intégrées dans un contrat d’assurance-vie.

Placer son argent avec des produits d’épargne

L’assurance-vie et les plans d’épargne sont des solutions intéressantes pour se créer des revenus complémentaires en vue de la retraite.
En effet, les produits d’épargne offrent l’assurance de versements d’un revenu complémentaire et d’avantages fiscaux non négligeables.

 

L’assurance-vie

Produit d’épargne privilégié par les français, l’assurance-vie répond à un double objectif : préparer sa retraite, mais également protéger ses proches en cas de décès. Il s’agit d’un contrat permettant de se constituer un capital sous forme de rente ou de capital, disponible à long terme de manière sécurisée.

Le Plan Épargne Retraite (PER)

Nouveau régime d’épargne retraite institué par la loi Pacte et destiné à unifier les plans d’épargne déjà existants, le PER remplace depuis Octobre 2020 le PERP, le PERCO, la loi Madelin et l’article 83. Il recouvre trois formats : le PER individuel, le PER collectif et le PER obligatoire.

En savoir plus sur le PER

Le Plan Épargne en Actions (PEA)

Plus risqué, le PEA présente un rendement assez élevé, qui peut atteindre les 7% ! Il s’agit d’un produit d’épargne réglementé permettant d’investir dans des entreprises françaises et européennes de toutes tailles, en bénéficiant d’avantages fiscaux. Il peut s’avérer très intéressant en complément d’autres produits d’épargne, pour investir une petite partie de votre épargne à long terme.

Faire appel à CF Gestion Privée c’est bénéficier d’un cabinet objectif dans son conseil et dans les solutions d’assurance proposées. En effet, le fait d’avoir une ouverture au marché de l’assurance nous permet de sélectionner les produits les plus en adéquation avec vos objectifs.

Être recontacté

L’importance d’effectuer un bilan retraite

Une étude au côté de nos experts vous permettra d’obtenir une projection de votre situation financière lors de votre départ à la retraite, et ainsi anticiper vos baisses de revenus. À l’issue du bilan réalisé, nous sélectionnerons ensemble, la ou les solutions qui vous correspondent, lesquelles auront vocation à vous générer des revenus complémentaires.

L’établissement d’un bilan retraite permet également de soulever des problématiques sous-jacentes. En effet, l’investissement en vue d’obtenir des revenus complémentaires au jour de la retraite, peut entrainer une augmentation de votre patrimoine qui peut impacter l’ensemble de votre fiscalité (impôt sur le revenu, impôt sur la fortune immobilière, transmission du patrimoine).

Faire un bilan retraite

CAS CLIENT

Comment augmenter sa pension retraite ?

Le profil de notre client

Né en 1972, Monsieur THOMAS est actuellement âgé de 50 ans. Il a été salarié pendant 25 ans avec un revenu annuel brut moyen de 32 000€ (soit environ 210 000 Francs jusqu’au 31/12/2001 et 32 000€ à compter du 01/01/2002). Actuellement, et depuis le 1er janvier 2018, il est commerçant à son compte en SARL avec un revenu annuel brut moyen de 50 000€.

Sa problématique

Je m’interroge au sujet de l’impact de mon statut d’indépendant sur le montant de ma pension à la retraite, ainsi que de la diminution de mon train de vie.

Découvrir la solution proposée à Monsieur Thomas

Notre recommandation : souscription d’un PER individuel avec des versements volontaires de 325€ par mois, déductibles des bénéfices de son entreprise, à compter du 1er janvier 2022. Le conseiller CF Gestion Privée de Monsieur Thomas a effectué une projection de sa situation financière au jour de son départ à la retraite à taux plein le 1er octobre 2034 à 62 ans et 9 mois (soit 171 trimestres) :

  • Montant annuel de sa retraite, sans suivre notre recommandation : 28 953€ brut (soit 26 265€ net)
  • Montant annuel de sa retraite, en appliquant notre recommandation : 30 702€ environ

Vous aussi optimisez votre retraite !

Nous vous permettons d’obtenir une projection de votre situation financière en amont de votre départ à la retraite afin d’anticiper vos baisses de revenus. Après la réalisation d’un bilan patrimonial personnalisé, nous sélectionnons pour vous les solutions qui correspondent le mieux à votre situation (location nue, location meublée, immobilier de défiscalisation, PER, assurance-vie, contrat de capitalisation, PEA…).

Être recontacté

FAQ

Questions fréquemment posées sur la retraite

Quand commencer à préparer sa retraite ?

Préparer sa retraite n’est pas une question d’âge. Il s’agit plutôt d’une question d’objectif, souvent pour anticiper un moment de vie où souvent les revenus vont baisser et/ou l’état de santé peut être mis à mal. Plus on va commencer tôt, plus on va pouvoir utiliser des effets de leviers, notamment par rapport à l’immobilier et par rapport à la capacité à lever de l’endettement et du crédit et à fournir des revenus au moment de la retraite. En outre, plus on commence tôt, plus l’effort à faire pour atteindre un objectif donné sera faible. Nous vous conseillons d’envisager votre stratégie sur le long terme, et de ne pas attendre d’être en fin de carrière.

Comment se faire sa propre retraite ?

Immobilier locatif, solutions d’épargne, plan d’épargne retraite, assurance vie (en fonds euros ou en unités de comptes)… Il existe de nombreux leviers pouvant être activés pour se constituer un complément de revenu et ainsi financer sa future retraite. L’objectif étant de pouvoir maintenir son niveau de vie lors de l’arrêt de son activité professionnelle.

Qui contacter pour préparer ma retraite ?

Une étude au côté de nos experts vous permettra d’obtenir une projection de votre situation financière lors de votre départ à la retraite, et ainsi anticiper vos baisses de revenus. À l’issue du bilan réalisé, nous sélectionnerons ensemble, la ou les solutions qui vous correspondent, lesquelles auront vocation à vous générer des revenus complémentaires. Depuis bientôt 30 ans, nos experts en gestion privée établissent des stratégies patrimoniales ou d’investissements personnalisés : de l’ingénierie patrimoniale, à la protection sociale du dirigeant en passant par l’assurance vie ou par la constitution de retraite. Pour effectuer votre demande de retraite, vous devez contacter le dernier régime auprès duquel vous avez cotisé (l’Assurance retraite ou la MSA). C’est lui qui deviendra votre interlocuteur unique pour liquider vos droits, calculer et verser votre retraite au titre de ces activités.

Quel placement pour préparer sa retraite

On peut utiliser l’immobilier comme levier de crédit, et faire en sorte que les locataires participent à l’effort de constitution de patrimoine. On peut aussi utiliser de l’investissement financier pour se constituer une épargne à court, moyen ou long terme de manière progressive et souple en bénéficiant de supports d’investissement diversifiés permettant d’aller chercher des rendements élevés. L’objectif étant de diversifier et ne pas « placer tous ses œufs dans le même panier ».

Comment estimer le montant de votre retraite ?

Pour calculer sa pension de base, trois paramètres doivent être pris en compte : la durée d’assurance (le nombre de trimestres cotisés), le revenu de référence et le taux de liquidation. Il peut être judicieux de vérifier en amont quels sont vos droits à la retraite et ainsi éviter toute erreur de calcul de votre pension de retraite de base : nombre de trimestres comptabilisés, points accumulés pour la retraite complémentaire, malus Agirc-Arrco…

En savoir plus sur le calcul de la retraite

Encore une question ?

Contactez-nous !